Comment bien fixer ses prix en photo ?

Aaaaaah fixer ses tarifs ! La grande question ! Je crois que c’est une des choses qui angoisse le plus mes élèves haha

Et pour cause ! La photographie n’est régie par aucune loi et si cela peut être super cool et bien… Parfois ça ne nous facilite pas la tâche ! Alors aujourd’hui je vais faire en sorte de calmer tes angoisses et de te donner quelques pistes pour avoir des prix qui te permettent de vivre correctement de tes photos :)
Tout d’abord je tiens à te dire quelque chose d’important… Tu n’es pas tes tarifs. Et tu n’es pas ton client idéal. 

Retiens bien cela car c’est important ! Ce n’est pas parce que toi, personnellement, tu n’irais jamais investir X dans ton entreprise, que personne ne le fera, au contraire ! 
Bon, maintenant que tu t’es répété ce mantra plusieurs fois dans ta tête… Voyons voir comment fixer ses tarifs :P
Il y a plusieurs manière de le faire mais voici mes deux préférées :

  1. Te fixer un objectif de salaire mensuel 
  2. Écouter ton instinct

Oui, je sais, ça fait un peu foireux dit comme ça ! Mais je t’assure que ce sont deux techniques qui fonctionnent bien !

Prenons la première et décortiquons la ensemble :)
En te fixant un objectif de salaire mensuel tu vas pouvoir savoir à peu près combien de séances photo il faut que tu fasses et ainsi adapter ton prix. Par exemple, tu souhaites avoir environ 3 000€ par mois. Tu vends un forfait photo à 90€ la séance de 5 photos et c’est tout.  

Après un rapide calcul, il faudrait que tu fasses environ 34 séances photo par mois. C’est… Quasiment impossible haha :P
Alors que si tu appliques des tarifs plus élevés, imaginons, 150€ pour 5 photos, cela descend le chiffre à 20 séances. Mais ça paraît encore beaucoup, surtout que derrière tu dois avoir pleins de frais liés à ton activité… Alors proposons un deuxième forfait avec 10 photos et mettons le à environ 350€.
Il te faudra faire environ 8 séances par mois. Ça fait environ 2 par semaine, c’est déjà plus réaliste ! Et bien sûr, tu peux adapter tes forfaits, tes produits et tout ce que tu proposes en fixant bien tes tarifs et en prenant en compte le temps supplémentaire requis !

Maintenant, voyons ensemble la deuxième technique :

Écouter son instinct pour bien fixer ses tarifs. Ce peut être étrange comme ça mais en fait c’est primordial ! Si on est pas à l’aise avec nos prix, nos potentiels clients vont le sentir, même de façon inconsciente, et c’est comme ça qu’on se tire une balle dans le pied… 

J’en profite pour introduire un petit mot de business super important : le mindset. En entreprise le mindset, ou état d’esprit, est une façon de penser et de voir les choses. C’est très important car souvent la première barrière à notre réussite… C’est nous même !^^

J’en reparlerai dans un autre article, en attendant voilà ce qu’il faut retenir :
Pour bien choisir ses tarifs, tu as donc deux manières de faire :

  • Fixer un objectif mensuel que tu veux atteindre puis calculer ton nombre de séance faisable et en déduire le tarif
  • Fixer tes tarifs à l’instinct pour être en accord avec eux tout en prenant en compte ta rentabilité

Et voilà !
Bien sûr, tu peux utiliser les deux techniques en combo en déduisant des tarifs puis en les ajustant pour que tu sois en accord avec eux. Par contre garde bien en tête qu’il faut privilégier l’augmentation de tes tarifs car le but est avant tout d’en vivre… ;)

A très vite pour un prochain article :D

Lydia